Traitement psychologique de la sensibilité à la psychose et de la schizophrénie

Les traitements psychologiques peuvent vous aider à maîtriser votre maladie en trouvant de nouvelles manières de gérer la sensibilité à la psychose d’un point de vue psychologique et social.9 De telles thérapies peuvent vous aider à réfléchir sur vous-même, les autres et leur environnement. Cela peut réduire l’effet de votre maladie sur vos capacités à gérer les aspects sociaux de votre quotidien (faire les boutiques ou rencontrer des gens). Il existe de nombreux types de psychothérapies : certaines d’entre elles ont une approche cognitive (la pensée) ou comportementale.9 Cela signifie qu’elles visent à vous aider à penser et à vous comporter plus normalement, à améliorer vos capacités à agir socialement dans différents environnements, comme à la maison, au travail, en société et à l’hôpital. Les traitements psychologiques peuvent être proposés individuellement par des professionnels de la santé, ou en groupe avec les membres de la famille.9

Artist

Exemples de traitements psychologiques :

  • Thérapie comportementale cognitive
  • Traitement d’un traumatisme
  • Psychothérapie individuelle

Il existe encore d’autres options de traitement, comme ce qui suit :

  • Information de la famille
  • Réhabilitation
  • Traitement de groupe

Thérapie comportementale cognitive1,9

La thérapie comportementale cognitive (TCC) vous aide à réfléchir sur la manière dont vous vous voyez et dont vous voyez les autres et le monde autour de vous. Cette thérapie détermine également l’influence des actes, des pensées et des sentiments. La TCC peut vous aider à changer votre façon de penser (« cognitive ») et votre façon d’agir (« comportementale ») et à vous sentir mieux. La TCC se distingue des autres traitements au cours desquels l’on discute des problèmes liés à la pathologie, car elle est axée sur les problèmes et difficultés de « l’instant présent ». Le but est de trouver comment améliorer l’état d’esprit actuel d’une personne.

Traitement d’un traumatisme

Un événement qui vous a fortement affecté au niveau personnel, qu’il soit important ou non, peut provoquer un traumatisme. De tels événements sont souvent accompagnés de sentiments d’anxiété, d’impuissance et de désespoir intenses. Un traumatisme peut aussi engendrer des symptômes psychotiques, comme le fait d’entendre des voix et d’être méfiant. Un traitement professionnel est nécessaire et peut vous aider à apprendre à faire face aux conséquences d’un traumatisme.

Psychothérapie individuelle1,9

Le fait de partager ses expériences avec une personne expérimentée et compatissante, de parler de votre monde avec une personne extérieure peut vous aider à en apprendre progressivement davantage sur vous-même et à découvrir des manières de maîtriser votre sensibilité à la psychose.

La psychothérapie individuelle se déroule via des entretiens réguliers prévus entre vous et un psychiatre, un psychologue, un travailleur social spécialisé en psychiatrie ou un infirmier. Les thérapies peuvent être orientées sur différentes difficultés, comme les problèmes actuels ou ceux rencontrés par le passé, les expériences, les pensées, les sentiments et les relations. Il existe une grande variété de thérapies. Certaines peuvent être plus adaptées pour certaines personnes que pour d’autres. Toutes les personnes sensibles à la psychose ne considèrent pas que ces thérapies leur sont nécessaires. Il est important de recueillir des conseils sur la meilleure approche à adopter pour chaque personne, individuellement, et sur la façon dont elle fonctionne en étant associée aux autres traitements reçus.

Information de la famille1,9

Les personnes sensibles à la psychose peuvent souvent sortir de l’hôpital si elles peuvent être prises en charge par leur famille. Il est essentiel que leur famille ou leurs soignants en connaissent un maximum sur la sensibilité à la psychose afin de comprendre les difficultés et problèmes associés à cette pathologie. Il est également utile pour les membres de la famille de connaître des moyens de réduire au maximum le risque de rechute, par exemple :

  • Une intervention familiale peut aider toute la famille à développer des modèles comportementaux qui favorisent la compréhension et le soutien à votre égard.
  • Des programmes de formation peuvent vous apprendre à gérer vos problèmes et vous donner des informations sur les types de soins de santé, d’établissements et de services sociaux qui vous sont accessibles.

Réhabilitation9

De nombreuses personnes sensibles à la psychose parviennent à surmonter leurs problèmes. Pour y arriver, elles sont aidées par des programmes tels que la résolution de problèmes, les compétences de survie, la gestion de l’argent et le soutien lors de la reprise d’une formation ou du travail.

Traitement de groupe

Rencontrer d’autres personnes sensibles à la psychose et dont la santé s’améliore peut également être d’une grande aide. Demandez à l’équipe de traitement quelles formes de traitement de groupe sont disponibles et adaptées à votre cas.

PHBE/PSY/0118/0001i